Mes souvenirs

Buggles… Mes souvenirs.

BugglesJ'ai adoré Vidéo killed the radio star en 1979. J'ai acheté dans la foulé l'adaptation en français de Ringo Qui est ce grand corbeau noir ? en 45 tours. Je regrette seulement qu'il n'y ait pas eu de maxi 45 tours, aussi bien pour la version originale de Buggles que pour l'adaptation de Ringo. Je me souviens avoir acheté le 45 suivant Plastic age, en 1980, puis m'être arrêté là. J'ai peu de souvenirs de promo en France du groupe, et peu de souvenirs de leurs clips. J'ai acheté les 2 albums bien plus tard, lorsque j'ai commencé à parcourir les conventions de disques, milieu des années 90. J'ai pratiquement tous les maxi 45 tours. Certes, ce n'est pas la révolution dans les remixes mais certaines pochettes sont tellement belles qu'il était pour moi nécessaire de les avoir dans ma collection de disques. Je pense notamment aux maxi 45 tours I am a camera (1980) et On T.V. (1981). Bien évidemment je me suis procuré les rééditions des 2 albums, celle du second album Adventures in modern recording paru chez ZTT en 2010, contenant 10 bonus, et celle du premier album The age of plastic paru en 2015 chez Culture Factory et qui contient quant à elle 3 bonus.

Ottawan… mes souvenirs.

J'ai toujours aiOttawanmé Ottawan. D.I.S.C.O. en 1979, Haut les mains (donne-moi ton coeur) et T'es ok, t'es in, t'es bath en 1980, que j'écoutais en boucle grâce à aux compilations Carrère 12 Hits 12 Stars Originaux. Le premier disque d'Ottawan que j'ai acheté est en fait une K7, celle du deuxième album sortie en 1981. J'adorais la pochette avec ces bandes multicolores posées sur ce fond bleu. Le groupe a eu une carrière courte. C'est bien plus tard que je me suis procuré les Maxi 45 tours et toute une série de compilations en CD et en Vinyl ! J'ai pu découvrir ainsi l'adaptation en anglais de chacun des titres, à l'exception de Qui va garder mon crocodile cet été ? en 1981. (Cette chanson n'aurait jamais été enregistrée en anglais). J'adore cette chanson, peut-être l'un de mes titres préféré. Quelle surprise lorsque j'ai découvert une version légèrement différente sur le Maxi 45 tours ! J'ai toujours aimé les pochettes d'Ottawan. Editées par Carrère, les pochettes étaient souvent dans un papier gauffré, et j'adorais les couleurs et visuels utilisés comme le visuel du Juke-Box pour le simple Fais chanter le Juke-Box. Par contre, je n'ai aucun souvenir de Pat & Pam, le duo formé à la fin d'Ottawan. J'ai découvert ce duo et les chansons To be superman, It's all music, lorsque j'ai acheté une compilation sur laquelle figurait 2 titres. Je me suis ensuite procuré les 45 tours et les maxi 45 tours. 

Douchka… Mes souvenirs.

J'écoutais très peu DoDouchka - DISCOGRAPHIE INTEGRALE - LES ANNEES IBACHuchka. Certainement qu'en 1984 mes choix s'orientaient sur des musiques plus adultes. Les seuls souvenirs de Douchka que je garde, sont ses passages dans l'émission de Guy Lux Cadence 3 sur FR3 en 1984. Et encore... j'étais très peu branché par les chanteuses pour enfants comme Chantal Goya, Dorothée... Je suis très peu Disney et ses personnages. A part Bernard et Bianca puis Les Aristochats (vous remarquerez que ca date des années 70 tout de même), je n'ai aucun autre souvenirs de cet univers. C'est en me plongeant dans la discographie de Karen Chéryl ces dernières années que j'ai découvert l'univers Douchka, piloté par Mémé Ibach. J'ai complètement adhéré à son personnage, à son répertoire. Je me suis donc procuré la quasi-totalité des supports, CD, 33 tours, 45 tours. Et il me faut tout, les 33 tours pour la pochette en grand format, les K7 audio, les 45 tours, avec l'effet double-pochette (comme certains de Karen Chéryl, j'adore), et les CD albums, souvent élevés en prix car assez rares. Mes titres préférés de Douchka sont Les Aristochats (j'ai souvent en tête la version d'Henri Salvador de 1970), Basil, Elémentaire mon cher Baloo, Alpha BD, Happy Birthday Mr Mickey, et une chanson plus confidentielle, Week-end en Birmanie. J'aime beaucoup son album Bernard et Bianca paru en 1987 qui contient des chansons plus adultes. Travailler sur ce fanzine a été très agréable. D'une part les visuels des disques sont superbes, très colorés et j'aime ça, et d'autres part j'ai appris de nombreuses choses sur la discographie de Douchka et découvert de très jolies chansons.